La Fromagerie de Grangettes

Plusieurs fromageries se sont lancées récemment dans de grands travaux : construction nouvelle, agrandissement ou rénovation.

03 nov 2020
Autour du Gruyère AOP

On s’assoit dans le local de réunion de la Société de laiterie. Autour de la table, cinq des vingt-quatre producteurs de lait qui coulent à la fromagerie de Grangettes, dans les contres forts du Gibloux, et Christophe Lauper, le fromager. L’ambiance est conviviale. 

“Je suis parti chez les fromagers de la région, les plans des architectes sous le bras, pour leur demander leur avis.”

Christophe Lauper, fromager

Tout a commencé en 2012, lorsque la Fédération laitière a demandé aux différents producteurs du Châtelard-Haut, de Grangettes et de la Neirigue de se rencontrer pour réfléchir à un nouveau projet de fromagerie commune. “Les anciennes installations étaient modernes… il y a trente ans”, lance Emmanuel Jaquet, président de la Société de laiterie de Grangettes et environs. Elles étaient usées et vétustes. Il fallait les rénover afin de les mettre aux normes d’hygiène actuelles. “Nous ne pouvions plus les assumer séparément. Le coût de ces rénovations devenait bien trop élevé pour nos trois sociétés de laiterie. Il nous fallait réfléchir à une solution tous ensemble”, confie Emmanuel Jaquet. Les membres de la nouvelle société se sont alors approchés de Joseph Lauper et de son fils Christophe pour qu’ils reprennent successivement la nouvelle fromagerie qu’ils souhaitaient construire. 

Lorsque les membres de la société cherchaient un site pour construire la nouvelle fromagerie, les difficultés ont commencé. Pendant sept ans, ils se sont mis en quête d’un terrain. L’Office fédéral du développement territorial a rejeté leurs deux premières demandes, qui se situaient hors zone constructible. Ils ont finalement jeté leur dévolu sur l’emplacement de l’ancienne laiterie de Grangettes, au centre du village. Les travaux ont commencé en automne 2018. “Ce fut une période compliquée et usante. Mais maintenant les résultats sont là, alors on oublie et on avance.” se remémore Emmanuel Jaquet. “On a de la chance d’avoir une si bonne entente et de s’être serré les coudes. Toutes les décisions ont été prises à l’unanimité. L’avenir c’est de se regrouper. La force, c’est de faire ensemble !”, renchérit François Perroud, producteur de lait. 

“Nous avons choisi de travailler avec des entreprises reconnues dans le domaine”, souligne Benoit Mesot. Christophe et Joseph Lauper sont allés visiter de nombreuses fromageries réalisées par le bureau d’architecte choisi. “Je suis parti chez les fromagers de la région, les plans des architectes sous le bras, pour leur demander leur avis”, raconte Christophe Lauper. Le but était d’améliorer au mieux les plans pour que tout soit le plus ergonomique et fonctionnel possible. De plus, Jean-Pascal Perroud avait déjà travaillé dans la maçonnerie. Il a donc suivi la construction de près. 

La fromagerie de Grangettes a rouvert le 3 décembre 2019. Elle va élaborer 275 tonnes de Gruyère AOP par année qui prennent place à 3 mois dans les caves d’affinage de Fromage Gruyère SA à Bulle. Les producteurs de lait apprécient quotidiennement les nouvelles installations ; tout le lait peut être pompé en une fois, par exemple. Ils passent donc moins de temps à la fromagerie. “Mais nous avons gardé un lien fort entre nous. Nous sommes toujours deux ou trois à couler en même temps”, conclut François Perroud.

À lire également

The Tinterin cheese dairy

11 nov 2020 Autour du Gruyère AOP

The Ussières cheese dairy

09 nov 2020 Autour du Gruyère AOP

Il caseificio di Prez-vers-Noréaz

07 nov 2020 Autour du Gruyère AOP